Assurance auto : qui peut conduire ma voiture ?

Lorsqu’on possède un véhicule, il arrive souvent qu’on soit amené à confier la voiture à quelqu’un d’autre notamment un ami, un conjoint ou un proche. Toutefois, il est important de savoir que certains contrats d’assurance auto ne couvrent pas ces derniers de la même manière que vous. Pour en savoir davantage sur le sujet, il convient de connaitre les différents types de conducteurs répertoriés par les assureurs et les modalités d’assurance couvrent chacun.

Quelles sont les différentes catégories de conducteurs ?

En principe, toute personne titulaire d’un permis valide peut se mettre au volant de votre voiture, mais la couverture dont bénéficie le chauffeur diffère selon son profil. Notez ainsi que les compagnies d’assurance font la différence entre trois types à savoir le conducteur principal, secondaire et occasionnel.

Le conducteur assurance auto ou principal est celui qui a souscrit le contrat. Il est donc celui qui utilise le véhicule le plus souvent. Le chauffeur secondaire est une personne de votre entourage qui conduit la voiture de manière fréquente. Il peut s’agir de votre époux ou votre enfant quoi qu’il en soit, son identité est généralement mentionnée dans le contrat. Le conducteur occasionnel est celui qui utilise l’auto de façon ponctuelle. En fonction de la formule souscrite, les personnes autorisées à piloter le véhicule assuré ne sont pas les mêmes.

Qui peut conduire votre voiture ?

En tant que conducteur assurance auto, vous devrez vérifier systématiquement que le contrat mentionne le prêt du volant avant de laisser un autre piloter le véhicule. En effet, certaines compagnies obligent le souscripteur à rester le seul qui soit autorisé à conduire la voiture. Dans ce cas, si cette dernière a un accident et qu’une autre personne se trouve au volant, le montant des remboursements sera nettement réduit. Là on parle de clause d’exclusivité. Bien que cette restriction soit assez contraignante, l’inclure dans le contrat permet cependant de négocier des cotisations moins élevées.

Comme les conducteurs secondaires sont mentionnés dans le document, ils sont autorisés à utiliser l’auto, au même titre que le souscripteur. Si un incident survient, ces derniers bénéficient de la totalité des couvertures. Cette extension permet d’inclure plusieurs chauffeurs secondaires par contre, les primes d’assurance seront plus onéreuses.

Qui ne peut pas conduire votre véhicule ?

Seul le conducteur assurance auto et le chauffeur secondaire peuvent bénéficier pleinement des garanties d’assurance en cas d’accident. Puisque les conducteurs occasionnels ne figurent pas dans le contrat, théoriquement, ils ne sont pas autorisés à utiliser le véhicule. En cas d’accident, ils ne sont pas couverts par l’assurance auto, cependant l’assurance responsabilité civile prend toujours en charge la réparation des dégâts causés.

Le montant de la franchise sera toutefois largement majoré. Heureusement, la garantie facultative près du volant vous permet de prêter l’auto de manière exceptionnelle à un chauffeur occasionnel. Chaque conducteur peut ainsi profiter des mêmes remboursements, en revanche, le coût de la souscription peut être considérablement élevé.

 

Quand passer son assurance auto au tiers ?
Quel délai pour récupérer son bonus ?